L’angioplastie périphérique est proposée pour des patients atteints de claudication intermittente liée à une artériopathie oblitérante des membres inférieurs. Elle peut vous être proposée lors d’une consultation avec votre radiologue interventionnel si votre bilan médical le permet. L’indication est posée de façon multidisciplinaire en accord avec votre angiologue ou votre médecin vasculaire.

Qu’est-ce que la claudication intermittente ?

L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs est une maladie qui survient lorsqu’une artère de la jambe se rétrécit ou se bouche à cause de plaques d’artériosclérose. Des douleurs à l’effort apparaissent alors et réduisent le périmètre de marche. On parle alors de claudication intermittente. Avec le temps, les lésions peuvent se dégrader et entrainer des douleurs permanentes ou des ulcères de la jambe ou du pied.

Quels sont les symptômes les plus fréquents ?

Les symptômes les plus fréquemment décrits sont:

  • Des crampes musculaires
  • Des douleurs à l’effort
  • Une réduction du périmètre de marche
  • Des ulcères (plaie) ne cicatrisant pas.

Qui est le plus susceptible de souffrir d’AOMI ?

Cette maladie est très fréquente touchant plusieurs centaines de milliers de personnes chaque année en France. Les principaux facteurs de risque d’artériosclérose sont l’âge, des prédispositions génétiques, le tabagisme, l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie et le diabète.

En quoi consiste l’angioplastie périphérique ?

L’angioplastie périphérique consiste à dilater les artères rétrécies ou bouchées avec un ballon d’angioplastie en passant directement par les artères. Si nécessaire, un ou plusieurs stents (petits ressorts en métal) sont déposées dans l’artère malade.

Quels sont les résultats de l’angioplastie périphérique ?

Le taux de succès immédiat dépend de l’anatomie des occlusions artérielles. Néanmoins, si l’anatomie est favorable, le succès immédiat et à moyen terme est excellent.

Quels sont les avantages de l’angioplastie périphérique ?

L’intervention nécessite une courte hospitalisation et le retour aux activités normales se fait dès le lendemain, sans nécessité de rééducation.

Quels sont les risques de l’angioplastie périphérique ?

L’angioplastie périphérique est considérée comme très sûre et les complications sont rares. Toutefois, comme toute intervention, il existe des risques liés à la procédure qui vous seront expliqués par votre radiologue interventionnel lors de votre consultation.

Puis-je bénéficier d’une angioplastie périphérique ?

Dans un premier temps, vous devez prendre un rendez-vous de consultation avec votre radiologue interventionnel qui vous proposera alors une intervention si votre pathologie s’y prête et après concertation multidisciplinaire avec votre phlébologue ou angiologue.

Quelle est la prise en charge pour une l’angioplastie périphérique ?

L’intervention peut être effectuée sous anesthésie locale ou générale. Elle dure environ une heure. Le radiologue interventionnel pratique une petite incision au pli de l’aine et guide un petit fil en métal dans les artères jusqu’à l’artère rétrécie ou bouchée. A ce niveau, il dilate l’artère malade avec un ballon d’angioplastie et y dépose si nécessaire des stents (petits ressorts en métal).

Quelles sont les suites opératoires de l’angioplastie périphérique ?

Le retour aux activités normales se fait dès le lendemain, sans nécessité de rééducation.