L’embolisation des fibromes utérins est une alternative à la chirurgie (hystérectomie ou myomectomie). Elle peut vous être proposée en fonction de vos symptômes lors d’une consultation avec votre Radiologue Interventionnel si votre bilan médical le permet. L’indication est posée de façon multidisciplinaire en accord avec votre gynécologue et/ou notre gynécologue référent.

Qu’est-ce qu’un fibrome utérin ?

Les fibromes sont des tumeurs non-cancéreuses bénignes qui se développent à l’intérieur ou sur la paroi musculaire de l’utérus. La taille des fibromes peut être variable. Dans certains cas, la taille de l’utérus peut être équivalente à la taille d’un utérus de cinq mois de grossesse ou plus. Les fibromes utérins peuvent être impliqués dans des problèmes de fertilité. En général les symptômes s’améliorent après la ménopause.

Quels sont les symptômes les plus fréquents ?

En fonction de l’emplacement, de la taille et du nombre de fibromes, la femme peut ressentir :

  • Des règles abondantes et prolongées
  • Des douleurs pelviennes
  • Des douleurs pendant les rapports sexuels
  • Des douleurs ressemblant à une sciatique
  • Une sensation de pesanteur, de crampes abdominales, de ballonnements
  • Des troubles du transit
  • Une envie d’uriner fréquente

Qui est le plus susceptible d’avoir des fibromes utérins ?

Les fibromes utérins sont très courants. Souvent très petits, ils ne causent pas de problème. Néanmoins, 20 à 40% des femmes de plus de 35 ans ont des fibromes utérins d’une taille importante, entrainant des symptômes gênants. Les femmes d’origine africaine ou maghrébine sont plus sujettes à cette pathologie. En effet, plus de 50% d’entre elles sont porteuses de fibromes utérins d’une taille significative.

En quoi consiste l’embolisation du fibrome utérin ?

L’embolisation consiste à utiliser la voie naturelle que représente les vaisseaux sanguins pour atteindre les fibromes utérins sans chirurgie. Après avoir repéré les artères utérines, le Radiologue Interventionnel y injecte des petites particules de la taille d’un grain de sable, bouchant ainsi les artères nourricières des fibromes utérins ce qui a pour effet de d’assécher les fibromes et de réduire les symptômes.

Quels sont les résultats de l’embolisation du fibrome utérin ?

Pour 90% des femmes, l’embolisation permet une forte diminution des saignements gênants. Dans 85% des cas, elle soulage les douleurs. Les récidives sont possibles mais rares, et il est possible de répéter l’embolisation.

Quels sont les avantages de l’embolisation du fibrome utérin ?

L’embolisation des fibromes utérins est utilisée avec succès par les radiologues interventionnels depuis plus de 25 ans et est efficace quel que soit le nombre de fibromes.

Par ailleurs, la durée d’hospitalisation (2 à 3 nuits) et le temps de récupération après embolisation (7 à 10 jours) est beaucoup plus court qu’après chirurgie. Aucune rééducation n’est nécessaire.

Quels sont les risques de l’embolisation du fibrome utérin ?

L’embolisation du fibrome est considérée comme très sûre. Toutefois, comme toute intervention, il existe des risques. Ceux-ci vous seront expliqués par votre radiologue interventionnel lors de votre consultation. Le pourcentage de complications est bien plus faible que celui de la chirurgie (myomectomie, hystérectomie).

Puis-je bénéficier d’une embolisation pour mes fibromes utérins ?

Dans un premier temps, vous devez prendre un rendez-vous de consultation avec votre radiologue interventionnel. Vous devrez venir à cette consultation avec le bilan médical réalisé par votre gynécologue et vos résultats d’IRM pelvienne. Votre radiologue interventionnel vous proposera alors une intervention si votre pathologie s’y prête.

Quelle est la prise en charge pour une embolisation des fibromes utérins ?

Avant l’intervention, une consultation d’anesthésie est nécessaire pour compléter le bilan médical et définir le traitement anti-douleur. L’intervention se fait sous anesthésie locale. La patiente gère son administration de médicaments anti-douleur grâce à une pompe à morphine (PCA) posée peu avant l’intervention et enlevée le lendemain de cette dernière.

L’intervention dure en moyenne 30 minutes. Dans un premier temps, le radiologue interventionnel pratique une petite incision au pli de l’aine et insère un cathéter (long tuyau très fin) dans l’artère. Sous contrôle d’imagerie par rayons X, le radiologue interventionnel guide le cathéter jusqu’à l’artère utérine puis y injecte des microbilles calibrées bloquant ainsi le flux sanguin.

Un séjour de deux nuits à l’hôpital est habituellement nécessaire. La plupart des patientes reprennent une activité normale dans les 7 à 10 jours.

Quelles sont les suites opératoires ?

La convalescence nécessite 7 à 10 jours d’arrêt de travail. Une légère fièvre (<39°C) et une sensation de fatigue peut apparaître dans les quelques jours suivant l’intervention. Des saignements peuvent aussi survenir dans les mois qui suivent l’embolisation. Dans de rares cas, le fibrome peut être expulsé par les voies naturelles. En cas de fièvre importante (>38,5°C) associée à des frissons et des pertes inhabituelles, il faudra consulter votre radiologue interventionnel ou votre gynécologue afin de vérifier qu’in ne s’agit pas d’une infection.

Votre suivi médical et gynécologique sera effectué par votre gynécologue habituel. Votre radiologue interventionnel vous verra en consultation un mois après votre embolisation puis à 6 mois avec les résultats d’une IRM pelvienne.

Le fibrome utérin en vidéo :

    • Allô Docteur :

    • Le Pr Sapoval vous parle des fibromes :